Diane Langlumé - Journaliste

{Aux Jeux de Pom}

vendredi 19 janvier 2007 par Diane Langlumé

Les habitués des Jeux de Pom disent qu’on n’y voit pas passer le temps et que c’est le meilleur rapport qualité-ambiance du quartier Ménilmontant.

Mise à jour 2015 : hélas, les Jeux de Pom ont fermé…

Les habitués des Jeux de Pom disent qu’on n’y voit pas passer le temps et que c’est le meilleur rapport qualité-ambiance du quartier Ménilmontant.

Pom et Nicolas derrière le bar. C’est Nicolas, musicien de son état, qui se charge de la programmation musicale. - 35.1 ko
Pom et Nicolas derrière le bar. C’est Nicolas, musicien de son état, qui se charge de la programmation musicale.

Ce lieu, la patronne, prénommée Pom en hommage aux trois enfants de Babar (Pom, Flore et Alexandre), l’a voulu convivial et chaleureux. Simplicité et sincérité sont ses mots d’ordre. Formée à l’école de la pâtisserie et de la chocolaterie, Pom compose à chaque saison une carte originale et espiègle aux saveurs surprenantes. On peut par exemple se laisser tenter par un faux-filet accompagné d’une sauce au cacao et arrosé d’un vin soigneusement sélectionné.

Une cliente profite de la presse en libre accès. - 67.7 ko
Une cliente profite de la presse en libre accès.

La déco, dans un joyeux camaïeu de couleurs vives, presque enfantines, contraste agréablement avec la musique d’ambiance à bas volume, langoureuse comme une après-midi au soleil. Repris en novembre 2005 par Pom Moulier, le lieu est un café depuis 1958 et l’on peut encore y admirer le robinet mélangeur à pastis, la vieille horloge de gare et le bar imposant, témoins de la succession des époques.

Pom Moulier met la touche finale à un plat en cuisine. - 42.7 ko
Pom Moulier met la touche finale à un plat en cuisine.

Côté agrément, vous trouverez des journaux au bar, vous pourrez contempler les mini-expos renouvelées mensuellement et investir dans une œuvre originale à partir de 8 euros. Les ordinateurs portables sont les bienvenus (prévoir sa propre connexion wifi) et, le dimanche, tout le monde se retrouve amicalement devant l’un des nombreux jeux de société disponibles.

Les clients peuvent lire la presse au comptoir - 80.9 ko
Les clients peuvent lire la presse au comptoir

Café au bar : 1,20 €. Café en salle servi avec mignardises maison : 1,70 €. Sélection de thés ou tisane maison : 3,50 €. Verre de vin : 3,50 €. Menu midi (entrée ou dessert + plat + café) : 14 €. Menu complet à la carte : 23 €. Brunch : 15 €. Plats à emporter.

Photos : Diane Langlumé

Voir en ligne : Le site Pigiste :

Les clients peuvent lire la presse au comptoir

Les clients peuvent lire la presse au comptoir


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 165652

Site réalisé avec SPIP 1.9 + ALTERNATIVES

RSSfr